Dakota Fanning réagit au contrecoup de son interprétation d'une femme musulmane dans un nouveau film

dakota

Le prochain rôle de Dakota Fanning en tant que femme musulmane dans le film Douceur dans le ventre a fait l'objet de controverses. Maintenant, l'actrice s'est tournée vers Instagram pour défendre son rôle.

Fanning a clarifié son rôle en écrivant, je ne joue pas une femme éthiopienne. Je joue une Britannique abandonnée par ses parents à sept ans en Afrique et élevée de manière musulmane.

Elle a poursuivi : Mon personnage, Lilly, voyage en Éthiopie et est pris dans le déclenchement de la guerre civile. Elle est ensuite renvoyée « chez elle » en Angleterre, un endroit dont elle est originaire mais qu'elle n'a jamais connue. Basé sur un livre de Camilla Gibb, ce film a été en partie tourné en Éthiopie, est réalisé par un homme éthiopien et met en scène de nombreuses femmes éthiopiennes. Ce fut un grand privilège de participer à la narration de cette histoire.



Elle a ajouté : Le film parle de ce que signifie chez soi les personnes déplacées et les familles et les communautés qu'elles choisissent et qui les choisissent.

Dakota Fanning précise sur son IG que son personnage n'est pas une femme éthiopienne. Non, c'est bien pire : c'est une orpheline blanche qui est abandonnée en Éthiopie, élevée musulmane, s'enfuit en Angleterre en tant que réfugiée pour échapper à la guerre civile où sa mission est de réunir les familles immigrées musulmanes pic.twitter.com/DMaGi5kUKR

- ooeygooey (@ooeygooey) 5 septembre 2019

Après Date limite Hollywood tweeté un court extrait du film, les gens ont commencé à traîner Fanning. Sans connaître la prémisse du livre, certains se sont demandé pourquoi Fanning avait été choisi pour le rôle, au lieu d'un acteur éthiopien ou musulman. D'autres ont assimilé le casting à la propension de Scarlett Johansson à assumer des rôles qui devraient être remplis par les minorités qu'ils représentent. Le film a également été accusé de blanchiment, par Cosmopolite .

Le film est réalisé par Zee Mehari, qui est éthiopienne et les acteurs parlent amharique, arabe et anglais dans le film. Douceur dans le ventre devrait faire sa première au Festival international du film de Toronto le 7 septembre.